L’ESPRIT MAKER

Les makers fournissent des réponses à de multiples problèmes d’envergure, grâce à la collaboration et au partage. Ils constituent un incroyable moteur pour créer des innovations techniques ou sociales accessibles à tous, quel qu’en soit le domaine. À travers ces conférences, tables rondes, stands et ateliers de démonstration, MakeAfrica renforcera la communauté des makers et contribuera à diffuser le savoir.

LE MOUVEMENT DES MAKERS

Depuis quelques années, partout dans le monde, il se développe un engouement nouveau pour la fabrication d’objets concrets. Ce phénomène appelé le « Mouvement des Makers » est présenté comme la nouvelle révolution industrielle. Chris Anderson précise à ce sujet : « Dans les 10 dernières années, on a cherché de nouvelles manières de créer, d’inventer et de travailler ensemble sur le web. Dans les 10 prochaines années, on appliquera ces leçons au monde réel. »

LES MAKERS EN AFRIQUE DE L’OUEST

Le mouvement des makers se développement en Afrique en général et en Afrique de l’Ouest particulièrement. Un esprit créatif, deux mains, du temps et de la détermination. Voici les ingrédients nécessaires pour donner vie à des idées et inventer des objets, des machines, des outils. L’idée est simple : chacun peut innover, créer, hacker et donc détourner les objets de leur usage initial. La seule limite étant l’imagination.
En Afrique, les Makers sont dans chaque village. Le plus souvent, ces Makers qui parfois s’ignorent sont diplômés «de la grande école de la parole, enseignée à l’ombre des baobabs» pour reprendre les mots sages de l’écrivain malien Amadou Hampâté Bâ. Avec leur ingéniosité et leur créativité parfois dynamisée par l’urgence de l’indigence, ils transforment la vie quotidienne de leurs proches et changent le destin de milliers de gens.

 

MAKE AFRICA

Initié par BloLab et co-organisé avec le ReFFAO, MakeAfrica est un concept qui regroupe stands de démonstration, ateliers de découverte, présentation et conférences autour des thèmes de la créativité, de la fabrication, des cultures « Do It Yourself » et « maker ». Il vise à partager, créer, fabriquer et apprendre les uns des autres.
Après une première édition sulfurante avec plus de 600 participants venus d’Afrique et du monde, en présence de la Ministre de l’économie numérique et de la communication du Bénin, de l’Ambassadrice de France au Bénin, du Président de Digital Africa et membre du Conseil Présidentiel pour l’Afrique et du Directeur Général de Société Générale Bénin, MakeAfrica revient pour une deuxième édition plus riche et à fort impact. MakeAfrica 2018 a connu le lancement officiel du Reffao.
Plus de 1000 makers d’afrique et d’ailleurs attendus cette année.